INFORMATIONS

Solo-show Nuit Blanche Paris 2018

TEXTE – ACSOWK

Dans le cadre de la Nuit Blanche 2018, la Mannerheim Gallery souhaite accueillir le nouveau projet de François Mangeol. Entouré de nombreux acteurs l’artiste a construit un espace muséal virtuel : Le Art Center Somewhere Only We Know. Entre-là, l’exposition inaugurale de ce centre d’art d’un nouveau genre présente une rétro-prospective de son travail. François Mangeol se propose d’y investir les lieux de la VR (Réalité Virtuelle) et d’interroger les liens entre réalité et virtualité, tout en nous présentant un panorama unique de son travail. Il considère cette exposition comme une performance totale. Tout le dispositif de l’exposition est investi par l’artiste et participe d’une exposition englobante et inclusive. Cette rétro-prospective est un entrelacs de pièces réelles et virtuelles, voire exclusives pour la réalité virtuelle. L’artiste y re-déploie les thèmes de son travail, la recherche d’une poésie des langues, des langages et des situations pour sa capacité d’abstraction, de jeu et de vecteur d’émotions partagées.

L’ensemble de ce projet interroge le lien entre les mondes. Cette exposition aura mis en scène l’interstice entre réalité et virtualité.

Les spectateurs étaient invités à visiter 2500m2 d’exposition grâce à la mise à disposition de casques de réalité virtuelle. Ces spectateurs, immergés dans un espace virtuel, participaient à une étrange chorégraphie face aux oeuvres exposées physiquement dans la galerie.

Pour parachever ce trouble François Mangeol et Julien Meyzindi, danseur et chorégraphe de l’Opéra de Paris, se sont associés pour concevoir une performance chorégraphique spécifique présente à la fois dans l’exposition virtuelle et jouée live à plusieurs reprise au cours de la nuit.

« Les oeuvres de François Mangeol ont une dimension conceptuelle à la recherche d’un poésie des langues, des langages et des situations. Entre art et poésie il les ré-investit et tente d’en renouveler le sens. Outre leur plastique à la sensation immédiate, les oeuvres sont en tension et reposent sur plusieurs allers-retours faits d’association d’idées et de mises en relations continuelles. Ces dernières ne prennent pas le pas sur la forme, et inversement. La recherche est double, un équilibre façonné strate par strate parmi lesquelles le regard du spectateur et ses propres projections contribuent à l’oeuvre. Toujours allusif et en retrait, François Mangeol laisse ainsi la place aux émotions de l’observateur. Ses oeuvres participent d’une conception humaniste de l’art. Elles appellent à l’investigation, la participation active du spectateur pour faire oeuvre ensemble. Elles se proposent ainsi d’être rejouées à chaque fois et en chacun. »
Émilie Robert, commissaire de l’exposition

ENTRE-LÀ, L’EXPOSITION RÉTROPROSPECTIVE INNAUGURALE DU ART CENTER SOMEWHERE ONLY WE KNOW EST LE FRUIT D’UNE COLLABORATION ENTRE SES PARTENAIRES, 4DCREA, MANNERHEIM GALLERY, STILL LIFE MAIS PAS SEULEUMENT, FM ART CONSULTING & DOMEAU & PÉRÈS

© ACSOWK
© ADAGP François Mangeol. Courtesy the artist and Art Center Somewhere Only We Know