INFORMATIONS

Solo-show Janvier 2017

TEXTE – FM

Tel le phoenix, chaque année en voit renaitre de ses cendres une nouvelle. N’en va-t-il pas de même de nos journées, de nos heures, de nos secondes, de nos oeuvres, de nos expositions, de nos vies ? N’est ce pas là le secret ? Ce secret sous nos yeux bien que rarement vraiment découvert ? Deleuze évoquait l’intérieur du temps, le tout du temps, perdu, retrouvé qui, bien qu’évoluant en son sein, permet à tout un chacun de marquer des temps de pause. Venir y court-circuiter le temps pour se rendre compte à nouveau de ce secret qui n’en est pas un.

Depuis longtemps maintenant, l’univers vit dans le temps, et renaît continuellement de ses cendres.

Depuis les origines, le monde est composé de signes. C’est dire que pour y pénétrer il faut d’abord les déchiffrer et donc apprendre ce monde. La recherche de sens amène à en émettre à son tour et altérer, étendre voire rompre les conventions. Faire signe, faire oeuvre, à travers une  telle pratique, c’est se laisser emmener par elle, improviser avec elle. Car elle s’enseigne au fur et à mesure elle même sa propre écriture. Pièce après pièce, exposition après exposition, jour après jour. C’est chercher à créer dans sa propre langue une langue étrangère, en créer la syntaxe, la partition. Ce court-circuit qui sera l’expérience même d’une éternité.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PRODUIT POUR L’EXPOSITION À LA MANNERHEIM GALLERY

© ADAGP François Mangeol. Courtesy the artist and Mannerheim Gallery

 

Projets connexes :
ASHES TO ASHES multiple
ASHES TO ASHES livre
ASHES TO ASHES installation